La construction d’une maison ou d’une entreprise répond à des normes de confort et de qualité. Ainsi, tout aménagement exige une expertise technique et une grande expérience du terrain. De plus en plus, les bâtiments modernes se composent de vitres ou de matériaux en vitre. Mieux, dans l’optique d’engager une meilleure visibilité de leurs produits ou de leurs offres de service, les sociétés optent pour des façades en vitre. Il va sans dire qu’un vitrage octroie diverses ouvertures au propriétaire comme l’option décoration et revêtement de sa façade. Ainsi, bien qu’elle soit un investissement attirant, il peut être nécessaire dans certains cas d’y adjoindre un film solaire anti uv, un film de sécurité ou un film anti graffiti. En outre, si vous choisissez un marquage publicitaire pour votre société, il peut être utile de connaître les bases de la pose d’un film adhésif pour vitrage.

Étape 1 : la préparation

La pose de signalétiques et panneaux ou de film solaire anti uv nécessite des travaux préliminaires dont la préparation du matériel de travail. En réalité, pour une décoration et revêtement, il est indispensable de mesurer prioritairement les dimensions que doit couvrir le film de sécurité. La connaissance des proportions permet d’apprêter le matériel requis en atelier. De ce fait, il faut découper en amont le film solaire anti uv en atelier en l’étalant à plat sur une table. Cette étape exige des outils professionnels comme les cutters. Dans ce cas, il faut régulièrement changer les lames ou à titre préférentiel, privilégier les cutters disposant de lames cassables prédécoupées. On peut également exploiter un dérouleur découpeur. Pour réduire les marges d’erreur, il est conseillé de prévoir une marge suffisante de 2 ou 3 mm entre le film de sécurité et le bord de la vitre à recouvrir.

Par ailleurs, pour faciliter le montage de marquage publicitaire ou de signalétiques et panneaux, il convient de dégager les alentours du chantier et de protéger le sol, les meubles, les bureaux ou les installations contre toute éclaboussure ou un jet de liquide. On vaporise le verre en utilisant un produit de nettoyage et l’on frotte soigneusement la surface vitrée. Ensuite, il faut rincer abondamment le support. À l’aide d’une raclette, on nettoie l’étendue vitrée du haut vers le bas et l’on se sert d’un papier absorbant pour les recoins inaccessibles. Cette opération est délicate, mais primordiale pour parvenir à une finition impeccable et soignée. C’est la raison pour laquelle, il est préférable de recourir à des professionnels du métier. En cas de doute, cliquez ici pour obtenir une assistance rapide.

Étape 2 : la pose du film anti uv

Généralement, le film anti graffiti à texture adhésive est couvert par une couche de protection qui doit être retirée avant d’être posée. Pour la réussite de cette phase, il faut préparer un agent mouillant, prévoir de l’eau déminéralisée et de l’eau savonneuse (4 à 8 gouttes de savon par litre d’eau). On pulvérise d’abord l’agent mouillant sur la vitre et l’on place le versant adhésif du film sur le verre en conservant la couche de protection dirigée vers soi. Ensuite, on dégage progressivement la surcouche tout en vaporisant sur la face adhésive. Lorsque tout le film anti uv est retourné, il faut effectuer une légère pression au centre et s’assurer que les bords du film sont réguliers. On procédera à des ajustements si nécessaires. Enfin, on applique à nouveau l’agent mouillant sur le film.

Étape 3 : la finition

Pour parfaire l’ouvrage de décoration et revêtement, il faut s’assurer de l’adhérence totale du film adhésif sur la paroi. Pour ce faire, on réalise la technique de marouflage qui consiste à évacuer l’agent mouillant à l’aide d’un maroufleur. De façon pratique, on divise la surface par une ligne médiane verticale sur laquelle on exécute le marouflage vers le haut puis vers le bas. Ensuite, en procédant du haut vers le bas, on alterne entre la partie gauche et la partie droite en refoulant toujours de l’intérieur vers l’extérieur du film.