Médicaments, cosmétiques, savons, boissons, biscuits, peintures, vêtements… Les étiquettes sont visibles sur tous les produits vendus sur le marché. La plupart des consommateurs ont bel et bien l’habitude de lire les notes sur les emballages ou les boîtes des marchandises avant de procéder à l’achat. Suivez ce guide pour connaître les rôles essentiels de l’étiquetage.

Un critère obligatoire sur le marché européen

Les normes européennes exigent l’étiquetage des produits. Sur l’emballage de chaque marchandise doit figurer un tableau présentant des informations importantes. En France, le département qui s’occupe de la consommation impose une étiquette qui dévoile la composition du produit, sa quantité, sa fabrication et son utilisation ainsi que sa date de péremption. Même les produits de plus petite taille comme les bonbons doivent contenir ces détails. Pour les aliments en boîte, il est important de préciser la valeur nutritionnelle quotidienne obtenue selon la quantité consommée. L‘étiquetage alimentaire, médicamenteux et cosmétique s’avèrent les plus exigés par les clients. La plupart des consommateurs vérifient principalement les ingrédients de ces marchandises afin de garantir qu’ils n’entraîneront pas des effets indésirables.

En ce qui concerne l’étiquette produit chimique, le fabricant est toujours soumis à une réglementation stricte. Il faut indiquer sur l’étiquette la composition et les caractéristiques du produit. Afin d’assurer la sécurité des consommateurs, une bonne étiquette contient les conditions d’utilisation, le mode d’emploi et les conditions de stockage du produit.

Un maximum d’informations sur le fabricant

De nombreux consommateurs entrent dans une boutique tout en sachant à l’avance ce qu’ils vont acheter. D’ailleurs, d’autres veulent découvrir des nouveautés. Ainsi, la notoriété du fabricant peut avoir des impacts considérables sur les clients. Grâce aux diverses publicités sur la télévision et sur Internet, certaines marques vendent facilement leurs produits. Un nouveau produit lancé par une enseigne de renommée mondiale sera facile à commercialiser dès que les acheteurs observent l’étiquette. Toutefois, les jeunes entrepreneurs peuvent aussi se démarquer en étudiant un visuel remarquable de l’étiquetage des produits. L’étiquette véhicule ainsi l’image de l’entreprise qui distribue le produit. Vous aurez compris que proposer un étiquetage clair et attirant optimisera la vente. Mentionner la marque et ses coordonnées permettra aux clients de contacter directement la marque. Les consommateurs peuvent passer un coup de fil pour demander des informations supplémentaires, passer des commandes en gros ou réaliser une réclamation sur le produit. Il est possible de profiter de l’emballage du produit pour présenter les autres marchandises créées par la même marque.

L’étiquette affiche également un code-barre. Cela permet de connaître si le produit est importé ou de fabrication locale. Il facilite également la facturation électronique de la marchandise. Auprès des caisses des supermarchés, les codes-barres assurent l’identification instantanée du prix de l’article.

Des précautions de consommation ou d’utilisation

L’étiquette sur le paquet peut dévoiler les contenants dangereux ou les contre-indications du produit. Par exemple, vous serez amené à porter des gants de protection lors de votre séance de décoration intérieure avec de la peinture à l’huile. Le port de masque et de lunettes pourrait également être recommandé car l’odeur pourrait vous suffoquer. Il pourrait être de même pour les produits chimiques utilisés dans la construction et l’entretien des maisons. Les médicaments étalent généralement de nombreuses contre-indications. La majorité des traitements thérapeutiques sont interdits pour les femmes enceintes.

Pour les produits alimentaires, regardez l’étiquette pour maîtriser votre consommation. À part la lecture de la valeur nutritionnelle quotidienne apportée par le produit, il faut vérifier les précautions déjà mentionnées par le promoteur. Certains plats prêts à être cuisinés ne devraient pas être chauffés à plus de 2 fois afin d’éviter la transformation des produits. De même, vous pouvez bénéficier des indications de fréquence de consommation des aliments difficiles à digérer. Certains chips, céréales, chocolats et condiments seraient déconseillés pour les personnes qui souffrent d’une insuffisance hépatique.